Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 23:40

Minatec-logo.gif

 

 

Minatec est un complexe scientifique européen situé sur le polygone scientifique de Grenoble.

Créé par le groupe Grenoble INP (Institut polytechnique de Grenoble) et le CEA-Leti en 2002, il est officiellement inauguré le 2 juin 2006.

Il est actuellement le premier centre européen consacré aux nanotechnologies, et le troisième au niveau mondial. Ses domaines de recherche sont les MIcro- et NAno-TEChnologies.

L'un des objectifs est donc de repousser les limites de la micro-électronique.

 

Il est destiné à intégrer de nombreux laboratoires, une partie du Commissariat à l'énergie atomique, une école d'ingénieurs et une école doctorale de l'Institut polytechnique de Grenoble : Grenoble INP - Phelma et l'EEATS (École doctorale d'électronique, électrotechnique, automatique et traitement du signal). A noter : Grenoble INP - Phelma est née de la fusion, en 2008, de l'ENSPG (École nationale supérieure de physique de Grenoble), l'ENSERG (École nationale supérieure d'électronique et de radioélectricité de Grenoble) et l'ENSEEG (École nationale supérieure d'Electrochimie et l'Electrométallurgie de Grenoble) qui sont maintenant fusionnées sous le nom de Phelma, le Département télécommunications (ENSERG/ENSIMAG) .

 

Ce complexe réunit au total plus de 4 000 personnes (2400 chercheurs, 1200 étudiants et 600 industriels).

Minatec comprend dans ses bâtiments l'école d'ingénieur Phelma, une salle blanche classe 1000/100, des laboratoires de fabrication et analyse. Minatec comprend différentes plateformes dédiées à différentes technologies: NEMS, MEMS, nanocarectérisation, Chimie, circuit intégrés, biotechnologie, etc. Minatec est le berceau d'un certain nombre de startup ou spinoff des laboratoires de Grenoble INP, CEA-LETI, ainsi que des groupes internationaux qui viennent à Grenoble profiter du savoir-faire

 

Minatec représente un investissement de 150 millions d'euros entre 2002 et 2005 principalement pris en charge par les collectivités territoriales et le CEA. Il s'agit selon Jean-Philippe Leresche de l'utilisation exemplaire d'un partenariat public-privé qui concentre des « capacités inégalées de R-D ».

 

Minatec a des partenariats avec l'armée. Etant donné que leur travaux sont classés "Secret défense", il est difficile de savoir en quoi ils consistent réellement. Le budget de Minactec qui provient de l'armée ne dépasse cependant pas les 2-3% du budget total de l'organisation.

 

Minatec est un laboratoire à caractère privé qui dépose des brevets. La sécurisation de son entrée relativement haute pour un laboratoire a déjà été expliquée par le fait que des savoirs sont "protégés".

 

Le projet Minatec a fait dès l'origine l'objet d'une opposition locale et nationale conduite par un ensemble de collectifs, dont le grenoblois Pièces et Main d'Œuvre, qui dénoncent le danger que font peser à leurs yeux les nanotechnologies sur l'environnement et les libertés individuelles. Cette opposition a donné lieu, la veille de l'inauguration de Minatec à Grenoble le 2 juin 2006, à une manifestation réunissant entre 800 et 1 000 personnes réprimée par les forces de l'ordre. D'autres manifestations ont eu lieu et le site a été protégé à chaque fois par un important dispositif de sécurité.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires