Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 10:05

Le World Trade Center est un complexe de sept immeubles d'affaires situé à Lower Manhattan, à New York, aux États-Unis. Conçu par l'architecte Minoru Yamasaki et développé par la Port Authority of New York and New Jersey, il est inauguré le 4 avril 1973.

 

Marqué par un incendie le 13 février 1975 puis par un attentat à la bombe le 26 février 1993, le complexe est intégralement détruit lors des attentats du 11 septembre 2001. Surnommé depuis Ground zero, le site est depuis en travaux, afin d'accueillir un mémorial et un nouveau complexe dont la Freedom Tower est la tour centrale.

 

Ces deux bâtiments sont un symbole de la puissance américaine aux yeux du monde entier et une icône de New York au même titre que l'Empire State Building et la Statue de la liberté.

 

Après la Seconde Guerre mondiale les États-Unis entrèrent dans une période de croissance économique rapide et d'augmentation du commerce international. Pour aider à stimuler le quartier, David Rockefeller, avec le soutien de son frère, le Gouverneur de New York Nelson Rockefeller, proposa de construire un world trade center (Centre de commerce international).

 

 

 

En 1958 Rockefeller établit la Downtown-Lower Manhattan Association (DLMA) qui confia au cabinet d'architectes Skidmore, Owings and Merrill la réalisation de plans devant revitaliser Lower Manhattan. Les plans initiaux furent rendus publics en 1960. Ils localisaient le World Trade Center le long de l'East River, de Old Slip à Fulton Street et entre Water Street et South Street, sur une superficie de 5,25 hectares. Ils prévoyaient un hall d'exposition de 275 mètres de long et un gratte-ciel de 50 à 70 étages, dont la partie supérieure aurait été un hôtel. Les autres édifices incluaient un théâtre, des magasins et des restaurants, ainsi qu'un nouveau centre d'échange de valeur mobilière, où la Downtown-Lower Manhattan Association désirait loger le New York Stock Exchange.

 

Selon David Rockefeller, la Port Authority était le meilleur choix pour prendre en main le projet, puisque le Trade Center faciliterait et ferait augmenter le volume de commerce international passant par le port de New York. Étant donné l'importance de la ville dans le commerce mondial, le directeur de la Port Authority, Austin J. Tobin, proposa de changer le nom du projet pour « the World Trade Center », et non pas seulement un « world trade center ». Un an plus tard, le 11 mars 1961, la Port Authority accepta le projet proposé.

Cependant le projet devait obtenir le soutien des États de New York et du New Jersey pour être officiellement lancé, étant donné leur rôle dans la Port Authority. Le Gouverneur du New Jersey Robert B. Meyner critiqua ce projet de 335 millions de dollars dans la mesure où il allait accroître la puissance de New York au détriment du New Jersey.

 

À la fin de 1961, les négociations atteignirent une impasse. Un élément nouveau permit néanmoins de modifier la situation. En effet la compagnie New Jersey's Hudson and Manhattan Railroad (H&M) était en situation de faillite. Son nombre d'usagers était passé de 113 millions en 1927 à 26 millions en 1958, suite à l'ouverture de nouveaux tunnels et ponts au trafic automobile sur l'Hudson. En décembre 1961, Tobin rencontra le nouveau gouverneur du New Jersey, Richard J. Hughes, et lui proposa de déplacer le projet du WTC au niveau de l'Hudson Terminal sur le West Side.

En acquérant la Hudson & Manhattan Railroad, la Port Authority obtiendrait également le Terminal et les édifices obsolètes situés alentour.

 

Le 22 janvier 1962 les deux États conclurent un accord : ils autorisèrent la Port Authority à gérer la ligne de chemin de fer et à construire le World Trade Center à l'emplacement de l'Hudson Terminal, site plus favorable pour le New Jersey.

Cependant ce site était occupé par Radio Row, un quartier comprenant de nombreux commerces et approximativement 100 habitants. Le projet du WTC impliquait la destruction de ces bâtiments et la relocalisation de leurs occupants, ce qui engendra des protestations.

 

En juin 1962 un groupe représentant approximativement 325 magasins et 1 000 autres commerces fit une injonction, et l'affaire fut portée à la New York Court of Appeals en avril 1963, qui considéra que le projet était d'utilité publique et devait être poursuivi.

 

Le 20 novembre 1963 la Cour suprême des États-Unis refusa d'accepter le procès. La Port Authority fut obligée par la loi de l'État d'assister les propriétaires à trouver de nouveaux locaux, mais ces derniers considérèrent pour la plupart que les endroits proposés par la Port Authority étaient inadéquats.

D'autres voix s'élevèrent pour critiquer le projet, notamment dans le secteur de l'immobilier; dont celle de Lawrence A. Wien, le propriétaire de l'Empire State Building, bâtiment qui perdrait son titre de plus haut gratte-ciel du monde une fois le WTC achevé. Il organisa un groupe nommé « Committee for a Reasonable World Trade Center » dont la principale demande, consistant à diminuer la taille du projet, fut sans suite. En janvier 1964 l'État de New York signa un accord et réserva un espace pour des bureaux administratifs dans le World Trade Center. Il fut suivi par plusieurs banques et sociétés durant le printemps et l'automne de cette même année, puis par le United States Customs Service en 1965.

 

Le dernier soutien à obtenir était celui du Maire de New York, John Lindsay, et du New York City Council. Ils critiquèrent le fait que la Ville avait été peu entendue lors des négociations et des délibérations. Les négociations entre la Port Authority et New York furent centrées sur la question des impôts, puis un accord final eut lieu le 3 août 1966.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Agentxxx - dans Documents divers
commenter cet article
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 10:55










Repost 0
Published by Agentxxx - dans Documents divers
commenter cet article