Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 15:33

La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen (DDHC) est un des textes fondamentaux de la Révolution française, qui « expose » un ensemble de droits naturels individuels et collectifs. Elle est adoptée définitivement le 26 août 1789.

Elle comporte un préambule et 17 articles qui mêlent des dispositions concernant les droits des Hommes (Français, étrangers ou ennemis) qui reprennent des dispositions du Droit des gens, les droits des citoyens (Français) qui rappellent ou renforcent les libertés publiques et les droits de la Société (Nation) qui sont, à proprement parler, constituants.

 

 

La Constitution française intègre la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen par le biais de son préambule. Ses dispositions sont donc de droit positif et, se plaçant au sommet de la hiérarchie des normes, vont irriguer l'ensemble du droit français.

 

L’Assemblée réunie à Versailles par la convocation des États généraux pour trouver une solution fiscale au déficit de l'État, se déclare Assemblée nationale en réunissant les trois ordres dont elle décide l'abolition, puis s'institue Assemblée nationale constituante et décide de rédiger une déclaration des principes fondamentaux à partir desquels sera établie une nouvelle constitution. Elle se réunit pour cela, après avoir pris les décrets des 4 et 11 août 1789 sur la suppression des droits féodaux qu'elle reprendra dans l'article premier de la Déclaration.

 

 

La Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen a été débattue par l'Assemblée nationale française sous la présidence du Marquis de Mirabeau à partir d'un des trois projets proposés, celui de 24 articles rédigé par le VI bureau, dirigé par Jérôme Champion de Cicé. L'attribution du texte primitif à La Fayette inspiré par la Déclaration d'indépendance des États-Unis est donc erronée. Cette dernière affirmation est elle-même fausse : La Fayette a effectivement proposé de réaliser une Déclaration en énonçant une grande partie de son contenu lors de la séance du 9 juillet 1789. Cette proposition suscite un vif intérêt mais est renvoyée devant les bureaux constitués de l'Assemblée. Ainsi, La Fayette est bien le père fondateur de la Déclaration des Droits de l'Homme et du citoyen (Source : archives nationales).

La discussion débute le 9 juillet et débouche sur un vote le 26 août 1789, sous l’influence des leaders du tiers état et de la noblesse. Le texte est peu modifié, mais est enrichi d'un préambule.

Ratifiée en partie le soir du 5 octobre 1789 par Louis XVI à Versailles, sur l'exigence de l'Assemblée qui utilisa la pression d'une foule vindicative venue de Paris, initialement pour d'autres revendications.

 

 

Influence de la Révolution américaine ?

La Révolution américaine qui précéda la Révolution française, a influencé les débats de l'Assemblée constituante française autour de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen. Parmi les députés siégeaient en effet treize hommes qui sont allés en Amérique du Nord ou qui admirent la Révolution américaine : ce groupe informel des « Américains » est constitué des nobles envoyés en Amérique, comme officiers, par le Roi Louis XVI pour soutenir la guerre d'indépendance américaine. Il comprenait le marquis de La Fayette, le vicomte de Noailles (qui proposa la fin des privilèges et des droits seigneuriaux le 4 août 1789), le marquis de Ségur, le comte Mathieu de Montmorency, le duc de la Rochefoucauld d'Enville (qui traduit la Constitution américaine de 1787 en français) ; on peut ajouter le marquis de Condorcet qui publia De l’influence de la révolution de l’Amérique sur l’Europe. Il écrit notamment "...ceux qui, par leur exemple ou par leurs leçons, indiquent à chaque législateur les lois qu'il doit faire, deviennent après lui les premiers bienfaiteurs des peuples (p.21)", l'influence américaine est surtout l'exemple de la mise en œuvre de principes révolutionnaires énoncés dans sa déclaration d'indépendance, Condorcet admettant, en introduction, que ces principes sont issus des philosophes Européens.

La Déclaration des Droits américaine est l'un des éléments ayant pu inspirer la Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen; La Fayette fut le premier à présenter un projet de Déclaration en France, projet qui avait été discuté avec Thomas Jefferson, l'un des Pères fondateurs des États-Unis. Les discussions qui précédèrent l'adoption de la Déclaration par les députés français ont fait de nombreuses références à l'oeuvre de la Révolution américaine.

Cependant, les deux Déclarations divergent sur plusieurs points : les deux textes ont été élaborés à la même époque, mais dans des cadres géographique et politique très différents. Les Français ont d'abord rédigé la Déclaration avant leur constitution (1791). La Déclaration française est universelle et proclame un principe d'égalité plus affirmé, alors que les députés américains sont gênés par le problème de l'esclavage, et par celui des Amérindiens. La Déclaration française insiste moins sur la liberté de culte et ignore le droit au bonheur affirmé par Jefferson dans la Déclaration d'indépendance américaine de 1776.

Par ailleurs la Révolution américaine présente de nombreuses différences avec la Révolution française. Elle recouvre principalement les événements liés à l'indépendance américaine vis-à-vis de la monarchie Britannique, dont le principal facteur déclenchant est un refus du montant de taxes jugées injustes selon le slogan "No taxation without representation". Les 13 colonies à l'origine de la guerre d'indépendance ne sont unifiées que depuis 1775. Lorsque la première constitution américaine est rédigée, celle de Virginie, elle s'inspire, de la déclaration des droits de 1689, et des travaux des philosophes britanniques (John Locke, Henry Home, Thomas Hobbes) ainsi que des philosophes des lumières (Charles de Montesquieu) qu'ont lus les acteurs de la Révolution américaine tels que Benjamin Franklin ou Thomas Jefferson. La constitution fédérale américaine de 1788, qui a rejeté l'incorporation d'une déclaration des droits, est une première application limitée de ces nouveaux principes philosophiques. C'est en ce sens pratique qu’elle a pu influencer la déclaration française. La fin de sa ratification par les 13 états américains date du 29 mai 1790, soit après la date de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen. L'incorporation des principaux droits individuels à la constitution des États-Unis fait l'objet d'une déclaration des droits qui a été incorporée à la constitution sous forme d'amendements en 1791 (date de la ratification), soit deux ans après la déclaration française des droits de l'homme. De plus ces droits sont spécifiquement énoncés pour contrebalancer le pouvoir du gouvernement fédéral, ils ne concernent pas les états américains. Ce n'est qu'au XX siècle que cette position de principe a été revue. La perspective américaine (qui se réfère à la "Common law" Britannique) est assez différente de la perspective positiviste (positiviste) et globalisante française.

 

Repost 0
Published by Agentxxx - dans Documents divers
commenter cet article
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 15:29

La Révolution française est une période de l'histoire de France qui commence en 1789 avec la réunion des États généraux et la prise de la Bastille et s'achève avec le coup d'État du 18 brumaire (9-10 novembre 1799) de Napoléon Bonaparte.

 

 

C'est un moment fondamental de l’histoire de France, marquant la fin de l'Ancien Régime et le passage à une monarchie constitutionnelle puis à la Première République qu'ait connue le pays. La Révolution française mit fin à la royauté, à la société d'ordres et à tous les privilèges. Avec la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, elle proclama l'égalité des citoyens devant la loi, les libertés fondamentales et la souveraineté de la Nation, apte à se gouverner au travers de représentants élus.

La Révolution française a créé des divisions immédiates et durables entre les partisans des idées révolutionnaires et les défenseurs de l'ordre ancien, et aussi entre les anticléricaux et l'Église catholique.

Dès son commencement, la portée universelle des idées de la Révolution française a été proclamée par ses partisans, et l'importance de ses conséquences reconnue par ses adversaires. Son impact a été considérablement accru par les guerres de la Révolution française et de l’Empire, lesquelles ont touché une large partie de l’Europe continentale, avec la création de « républiques sœurs » et la transformation des frontières et des États d'Europe. La Révolution est restée un objet de débats et une référence positive ou négative tout au long des deux siècles qui l'ont suivie, en France comme dans le monde.

Repost 0
Published by Agentxxx - dans Documents divers
commenter cet article
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 23:05





Repost 0
Published by Agentxxx - dans Documents divers
commenter cet article
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 22:56

Dubaï est à la fois une ville et un émirat des Émirats arabes unis. Ses habitants s'appellent les Dubaiotes. Fondés au XVIIIe siècle, l'émirat et la ville prennent de l'importance en participant à la création des États de la Trêve (Trucial States en anglais) en 1853 puis des Émirats arabes unis actuels en 1971 dont l'émir de Dubaï assure la vice-présidence.



1991


2005


Avec 3 885 km2, c'est le deuxième émirat en termes de superficie après Abou Dabi. Ouvert sur le golfe Persique et situé entre les émirats de Sharjah au nord et à l'est et d'Abou Dabi au sud, la majeure partie du territoire est occupée par le désert du Rub al-Khali. La petite enclave de Hatta est sise dans les montagnes sur la frontière avec le sultanat d'Oman.

Bien que n'étant ni la capitale des Émirats arabes unis, ni l'émirat le plus grand ou le plus peuplé, Dubaï est le plus connu des sept émirats qui composent la fédération. Cette renommée est due à la médiatisation des projets touristiques comme l'hôtel Burj-Al-Arab, le plus luxueux et le plus « étoilé » du monde, au gigantisme des projets immobiliers comme le Palm Islands, presqu'ile artificielle en forme de palme, The World, archipel artificiel qui reproduit la carte du monde, la Dubaï Marina à l'architecture particulière et démesurée, sans oublier l'immeuble le plus haut du monde, le Burj Dubaï. Ces projets, revendiqués par le gouvernement, sont présentés comme étant un moyen de devenir d'ici quelques années la première destination mondiale du tourisme de luxe et de devenir l'un des pôles mondiaux du tourisme familial, d'affaires, commercial, etc.

 

La première mention de la ville de Dubaï remonte à 1799. La tribu bédouine des Bani Yas avec à leur tête Al Abu Falasa fuit alors les Wahhabites du Nejd qui étendaient leur territoire. Une communauté de pêcheurs, notamment de perles, s'installe alors à l'emplacement actuel du port de Dubaï. Connus sous le nom de « Côte des Pirates », Dubaï et les émirats voisins signent un traité de paix (le General Maritime Treaty) le 8 janvier 1820 avec le Royaume-Uni. Alors dépendante d'Abou Dabi, la ville et l'émirat de Dubaï sont fondés en 1833 lorsque la dynastie Al-Maktoum se sépare des Bani Yas et s'empare « sans résistance » du site de la ville de Dubaï. Une rivalité s'instaure alors entre les émirats de Dubaï et d'Abou Dabi. Une tentative de prise de Dubaï par les pirates Qawasim avorta.

En 1835, Dubaï et les autres États de la Côte des Pirates signèrent une trêve maritime avec le Royaume-Uni et une « Trêve maritime perpétuelle » en 1853, ce qui fit rebaptiser la région « États de la Trêve » (Trucial States en anglais). En 1892, Dubaï se place sous la protection (officieusement un protectorat) du Royaume-Uni par un accord d'exclusivité ce qui chasse l'influence ottomane de la région. Le protectorat est un temps rattaché au Raj britannique avant d'en être séparé.

Contrairement à leurs voisins, les dirigeants de Dubaï encouragèrent le commerce et de nombreux marchands étrangers, venant principalement d'Inde, s'installèrent dans la ville, qui resta principalement connue pour ses exportations de perles jusque dans les années 1930.

Après la dévaluation de la roupie du Golfe en 1966, Dubaï se joint au Qatar pour établir une nouvelle unité monétaire, le riyal de Qatar et Dubaï. Du pétrole est découvert dans le golfe Persique à 120 kilomètres de la côte, suite à quoi l'émirat attribue des concessions pétrolières.

Avec cinq autres émirats, Dubaï accède à l'indépendance avec la création des Émirats arabes unis le 2 décembre 1971. Ils seront rejoints l'année suivante par l'émirat de Ras el Khaïmah et en 1973 la fédération adopte le dirham des Émirats arabes unis comme monnaie commune. Officieusement, le poste de vice-président est réservé à l'émir de Dubaï qui est élu au sein du Conseil suprême composé des sept émirs de la fédération.

Depuis quelques années et avec la prise de conscience de la part du gouvernement de l'extrême dépendance de l'économie des émirats vis-à-vis des énergies fossiles, Dubaï reconvertit son économie vers les nouvelles technologies et le commerce mais surtout vers le tourisme, principalement de luxe, à coup de grands travaux et de projets démesurés. En 2006, le pétrole représentait moins de 10% du PIB : il comptait pour 30% en 2003 et 45% à la fin des années 1980.


L'émir actuel est Mohammad ben Rached Al-Maktoum depuis le 4 janvier 2006 suite à la mort de son frère Maktoum ben Rached Al-Maktoum. Membre du Conseil Suprême, il est également le premier ministre des Émirats arabes unis.

Comme dans les autres émirats, c'est la charia qui est en vigueur à Dubaï. Le droit civil et pénal, ainsi que les coutumes sont donc régis par la tradition musulmane.

L'émirat de Dubaï est divisé en neuf secteurs (cinq urbains, trois ruraux et Jebel Ali) eux-mêmes divisés en 132 « communautés » de tailles variables et délimitées par les artères principales.

Repost 0
Published by Agentxxx - dans Documents divers
commenter cet article
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 22:47
Wafi City est un complexe commercial à Dubaï qui inclut un centre commercial, un hotel cinq étoiles, le Raffles, des restaurants, et une boite de nuit. Il est décoré dans le style de l'Égypte antique avec des colonnes rappelant Karnak, des petites pyramides, des statutes monumentales de pharaons, un temple grec rappelant l’époque hellénistique. En sous-sol de la cour centrale, un souk rappelle l'art fatimide.





Repost 0
Published by Agentxxx - dans Documents divers
commenter cet article
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 22:41
Repost 0
Published by Agentxxx - dans Documents divers
commenter cet article
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 22:36


Repost 0
Published by Agentxxx - dans Documents divers
commenter cet article
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 22:31

La Chelsea Tower est un gratte-ciel de Dubaï achevé en 2005.

La tour, situé sur la Sheikh Zayed Road, mesure 250 mètres de haut. Cet immeuble de 49 étages comprend un hôtel et des appartements résidentiels.

 

 

Se situant au numéro 90 de la Sheikh Zayed Road, cet immeuble innovant se fait facilement remarquer par son unique flèche et ses raies blanches sur sa façade.

Lorsqu'elle fut terminée en 2005, la Chelsea Tower était la cinquième plus grande construction de Dubaï, derrière l'Emirates Tower One (355 m), le Burj-Al-Arab (321 m), l'Emirates Tower Two (309 m), et la 21st Century Tower (269 m).

 

 

 

 

Repost 0
Published by Agentxxx - dans Documents divers
commenter cet article
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 22:28

La 21st Century Tower est un gratte-ciel de Dubaï construit en 2003 et mesurant 269 m pour 55 étages.

Ce gratte ciel se situe sur la Sheikh Zayed Road, non loin de la fameuse Rose Tower qui mesure 333 mètres de haut.

 

 

Repost 0
Published by Agentxxx - dans Documents divers
commenter cet article
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 22:24
Le Burj al-Arab est un hôtel de luxe, le seul hôtel au monde classé sept étoiles, situé à Dubaï, aux Émirats arabes unis. Mesurant 321 mètres, c'est le plus haut édifice utilisé exclusivement comme hôtel. C'est l'une des structures les plus distinctives qui existe pour un hôtel dans le monde. Il a été conçu en 1993 par l'architecte Tom Wright. Situé dans le Golfe Persique, sur une île artificielle, il a la forme d'une voile géante.



La construction de l'hôtel a commencé en 1994 au coût de 2 milliards de dollars américains, pour ouvrir enfin ses portes au public le 1 décembre 1999. Le Burj al-Arab ne possède pas de chambres à proprement parler, mais deux-cent-deux suites en duplex. La plus petite suite occupe une superficie de 196 mètres carrés, et la plus grande 780 mètres carrés. Avec 180 mètres de haut, son hall d'entrée possède le plus grand atrium au monde, le volume de l'atrium pouvant contenir le World Trade Center de Dubaï, qui, à 38 étages, était le plus haut édifice à Dubaï de la fin des années 1970 à la fin des années 1990. Il a été construit de telle façon que son ombre ne recouvre pas la plage. Un héliport (qui sert parfois aussi de terrain de tennis), ainsi qu'un restaurant panoramique se trouvent tous les deux au sommet, au-dessus de l'océan, en porte-à-faux sur les bords opposés de l'hôtel.

L'hôtel a été construit par la compagnie de construction sud-africaine Murray & Roberts. Le mur extérieur de l'atrium faisant face à la plage est fait de tissus isolants en fibre de verre recouvert d'une couche de teflon pour les protéger de l'usure dût aux vents du sables venant du désert.

Le Burj al-Arab est considéré comme l'un des hôtels les plus onéreux du monde. Le tarif officiel pour les suites les moins chères varie entre 7 600 et 17 600 dirhams la nuit. Le visiteur curieux qui voudra pénétrer dans l'hôtel devra débourser 75$.

Les dressings des suites royales sont plus spacieux qu'une chambre d'hôtel ordinaire



Repost 0
Published by Agentxxx - dans Documents divers
commenter cet article